Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Rob Van Dam était récemment l’invité du WNS Podcast. A cette occasion, le "Whole F’n Show" s’est exprimé au sujet de ses retours à la WWE, le produit actuel et sa période à la TNA :

Son dernier passage à la WWE
J’ai eu pas mal de bons matchs avec les lutteurs qui étaient à mon niveau (dans la hiérarchie). Ceux que j’ai le plus apprécié furent contre Seth (Rollins) et Cesaro. Par contre ce retour de 2014 n’est pas comparable avec celui de 2013 où je revenais de pas mal d’années hors des programmes de la WWE. Ils avaient fait une grosse promotion pour mon retour. Peut-être même plus fort que pour le retour de quiconque avec ces vidéos packages de RVD. Quand je suis revenu, j’ai été au niveau. Le match Money In The Bank à Philadelphie fut incroyable. Tout ce run de 2013 fut un bon moment.
En 2014, il semble qu’ils n’avaient rien pour moi. Je n’ai pas eu le droit à une grosse mise en avant de mon retour et les bookers semblaient ne pas se rendre compte que j’étais là. Cela fut bon cependant, mais j’ai le sentiment que RVD aurait pu être plus utilisé. C’est la principale raison qui fait que je ne me presse pas pour revenir.

Le produit actuel de la WWE
Je ne le suis pas en fait, pareil lorsque que j’en faisais partie, à moins d’être en coulisse à regarder ce qu’il se passait. Sinon je ne le regarde pas. Je reçois cependant énormément de commentaires de fans qui sont partout et qui me disent s’ils sont heureux ou déçus du produit actuel. Vous savez la lutte est une forme d’art. C’est aux fans d’être réceptifs à cette forme d’expression. Les fans ne dictent rien (…) Je trouve que ces jugements négatifs sont adéquats pour une conversation entre fans, cependant quand ils commencent à te dire ce qui pourrait être meilleur, ils se prennent pour Vince (McMahon). Ils pensent qu’ils pourraient gérer compagnie où des millions de dollars sont en jeu.

Travailler à temps plein ou temps partiel
Je pense que cela est une histoire de balance. Tout d’abord je pense que ce business fait qu’à vos débuts, vous devez, dormir, respirer et manger lutte. Vous devez à ce moment-là vous démarquez des autres nouveaux comme vous qui veulent percer plus que tout au monde. Vous vous battez alors contre les pourcentages de réussite. Vous devez donc avoir la détermination d’y arriver. Il faut engranger du savoir le plus possible. 
Par exemple actuellement je n’en veux pas autant que ces nouveaux qui arrivent, mais j’ai cependant acquis 25 ans d’expérience que vous ne pouvez remplacer par de la maitrise, un don naturel ou du talent. De plus je suis une légende. J’ai impacté la vie de beaucoup de monde à jamais. J’ai pu faire cela parce que j’étais fan et que je regardais la lutte étant petit. Même si je n’avais pas vu Roddy Piper ou Greg Valentine depuis 25-30 ans, je les reconnaitrai s’ils passaient devant moi. C’est de cette manière que vous impactez la vie de quelqu’un qui vous voit à la TV depuis son salon semaine après semaine (…)

La différence de fans selon les compagnies
Les fans de la ECW étaient différents. Ils faisaient parties du show et les fans d’autres villes ou d’autres pays voulaient les imiter. Aujourd’hui à la WWE, la foule est tellement grande que c’est très mixé. Il y a la foule de l’américain moyen, celui des enfants et des familles et enfin celui des hardcore fans. L’atmosphère générale est cependant plus proche de celui des enfants et des familles (…)

L’atmosphère à One Night Stand 2006
Je pense que tous ceux qui ont vu le show ont ressentir l’atmosphère. Les spectateurs criaient, surtout qu’il y a toujours eu cette rivalité de fans entre Philly et New York. Ils se disputaient le titre de meilleurs fans de la ECW. Chacun se considérait comme la maison de la ECW. Le Manhattan Ballroom était l’endroit parfait pour capturer cette énergie que les spectateurs nous envoyaient. Avoir le soutien de 100% des fans présents fut incroyable d’autant que c’était moi qui avais proposé de faire un PPV dédié à la ECW.

La TNA
Quand je suis arrivé, ils étaient en train d’essayer de recréer les Monday Night Wars contre Raw et je trouvais cela excitant. Je ne les connaissais pas bien mais je voyais qu’ils essayaient de recruter des anciens de la WWE. Pendant tout mon séjour là-bas, ils ont toujours essayé de faire la meilleure chose possible comme changer de soir de diffusion, changer de lieu d’enregistrements ou de mode d’enregistrements. Pour ce dernier point, c’était cool. Je travaillais deux jours de suite puis je me reposais pendant deux semaines. C’était l’idéal pour ma carrière jusqu’à ce qu’ils commencent à ajouter des House Shows. Je m’étais défini un nombre maximum de shows à faire par an. M’utiliser trop souvent était un risque que je me blesse et que je doive m’absenter pour plusieurs mois. 
Des fois ils ont pris les bonnes décisions, des fois non. Quand ils ont mis Jeff Hardy heel, je trouvais que cela était l’idée la plus stupide au monde. Il était parfois difficile de prendre au sérieux ce qu’ils faisaient. Moi j’étais là pour faire mon boulot et essayer d’aider à attirer le plus possible l’attention sur la TNA. Quand ils sont partis sur Destination America, je n’ai pas été surpris. J’entendais tout le temps dire que leur accord avec Spike était fini. Quand j’étais encore là-bas, j’entendais tout le temps que la TNA allait fermer mais la compagnie est toujours là et lutte contre ces rumeurs. Tant qu’il y aura des raisons d’y croire, ils seront présents (…)

(source FN Lutte)

 

Tag(s) : #news, #wwe, #interview, #rob van dam, #tna, #ecw

Partager cet article

Repost 0